355 895 visites 10 visiteurs

L'Oeil du Scribe OSQ-MARCK

EN DIRECT DE BAÏKONOUR 

           Au terme d’un match sans temps mort, contre une équipe dont la solidité ne se dément pas saison après saison, les Olympiens ont ajouté trois nouveaux points dans leur escarcelle.

            Il a fallu pour cela beaucoup de pugnacité, de discipline car Marck était conforme a ce que l’on attendait . Compacte, rugueuse, truqueuse chaque fois qu’il le fallait, des joueurs à terre chaque fois qu’un coup de vent trop fort mettait un rouge au contact, des vocalises digne des répétitions de The Voice, version « qui qu’a crié plus fort » bref ,tout les ingrédients destinés à faire disjoncter l’adversaire.

            Cette équipe a pourtant d’autres arguments à faire valoir, il est dommage que la provoc y soit élevé en art de déstabilisation.

            Dans ce contexte particulier, les hommes du Capitaine Mourabit on développé leur jeu, se créant de nombreuses situations de but, qu’un Jason Corbeaux, encore excellent hier soir a enrayé, aidé en cela par une ligne défensive n’hésitant pas à aller faire barrage de toute son anatomie.

            En seconde période la domination Olympienne prenant des allures de siège des remparts Marckois, il semblait que les béliers Olympiens ne trouveraient pas la faille.

            Quelques péchés de gourmandise alors qu’un choc de simplification s’imposait permettait chaque fois aux visiteurs de reprendre souffle.

            Pire, sans la vigilance et l’intervention d’un Cedric Barret impeccable, quelques contres ont semé le trouble dans la défense des rouge, les banlieusards Calaisiens étant en situation d’ouvrir le score. 

            Il aura fallu attendre la 86 è minute pour que Mike Dineka réceptionne une balle dans la surface et la transmette en retrait à Rachid MOURABIT pour une fusée en lucarne venue tout droit de Baïkonour.

            1 /0 , si peu et tant à la fois !! 

            Et cette tension qui s’évacue en un cri jailli des poitrines du public et des suiveurs, tel la première prise d’air du nouveau né qui enclenche le processus vital . 

            Mérité, cette victoire l’est sans conteste, certes ce ne fut pas un grand match de foot au sens esthète, mais un match plein de qualité en terme de discipline, de rigueur, d’envie, d’implication.

            Le public lui même, bien qu’un peu moins nombreux qu’à l’habitude, s’est mué en supporter   inconditionnel en seconde période. Qu’il en soit remercié pour l’énergie qui se dégage d’un tel soutien,et qui permet le dépassement de soi quand l’acide lactique plombe les muscles. 

            Bravo et merci. Nous avons pris du plaisir, la route et encore longue et le chemin tortueux, mais la confiance est là.

            Permettez moi de reprendre une formule que j’ai employé par le passé et qui résume ce que ressent un supporter de longue date après une victoire.           

            Notre âme s'ouvre alors et se nourrit de ce breuvage divin qu'est le plaisir et le contentement. Nos forces déclinantes reprennent alors de la vigueur, les têtes se relèvent, les regards se portent de nouveau vers l'horizon et le pas se fait plus assuré.

 

            LE SCRIBE

PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

       

     

CHAMPIONNAT N3

Samedi 28 Octobre 18h00

Journée 7

Stade Des Marais

CHAMBLY (b) OSQ

   V

 

PI EQUIPE PTS JO G N P F Bp Bc Dif
1 GRANDE SYNTHE O. 13 6 4 1 1 0 11 6 0 5
2 ST QUENTIN O. 13 6 4 1 1 0 8 4 0 4
3 FEIGNIES/AULNOYE EFC 12 6 4 0 2 0 6 6 0 0
4 SENLIS USM 11 6 3 2 1 0 6 3 0 3
5 DUNKERQUE USL 2 10 6 3 1 2 0 10 4 0 6
6 TOURCOING USF 10 6 3 1 2 0 8 5 0 3
7 CHAMBLY FC 2 9 6 2 3 1 0 8 7 0 1
8 ST AMAND FC 8 5 2 2 1 0 4 2 0 2
9 AILLY S/S FC SAMARA 6 6 1 3 2 0 6 9 0 -3
10 MAUBEUGE US 5 5 1 2 2 0 2 5 0 -3
11 AMIENS SC 2 5 6 1 2 3 0 3 10 0 -7
12 BOULOGNE USCO 2 4 6 0 4 2 0 5 7 0 -2
13 ROYE NOYON US 4 6 1 1 4 0 3 7 0 -4
14 WASQUEHAL FOOTBALL 1 6 0 1 5 0 4 9 0 -5
* Classement provisoire (sous réserve des procédures en cours)